Vous êtes ici

Municipales 2020

Agnès Etendart officialise sa candidature aux Mureaux

Par : 
Enzo Defnel

Samedi 7 décembre 2019, Mme Agnès Etendart, candidate déclarée à l’élection municipale des Mureaux depuis deux ans, a enfin officialisé son ambition devant son local, rue Paul-Doumer, en présence des ses soutiens. Sa candidature divise les forces de gauche.

Sa liste organise un atelier sur l'éducation et la jeunesse, le jeudi 12 décembre à 19 h à l'Espace des Habitants au 49 Avenue de la République aux Mureaux. 

Agnès Etendart, née en 1958 et résidant il y a encore peu à Thoiry, est une personnalité nouvelle dans la ville des Mureaux et dans l’échiquier politique. Elle était une inconnue de cette sphère mais pas de celle du monde associatif.  Agnès Etendart était, encore en 2016, directrice du Territoire d’Action Départementale Seine Aval et membre d’honneur du Réseau des Associations pour la Coopération Internationale du Val de Seine (RACIVS). Elle est souvent visible lors de cérémonies dans les locaux RACIVS où le président du Département des Yvelines, Pierre Bédier, est présent.

Occuper le terrain

Le 29 juin 2018, elle a créé l’Association « Agir aux Mureaux », située 3 rue Louis-Blériot aux Mureaux. Elle affichait déjà son ambition de se présenter à l’élection municipale de 2020 aux Mureaux. Beaucoup de personnalités politiques muriautines voient en son association un levier pour atteindre cet objectif. A partir de ce moment, elle essaie d’occuper le terrain et d’apparaître plus ou moins en participant à des événements. Au début, il était difficile de définir son positionnement politique. Se disant de gauche, elle s'est positionnée « nettement » écologiste, il y a moins d’un an. Un local de campagne est apparuen 2019 dans la rue Paul-Doumer, la rue principale du centre-ville des Mureaux.

Officialisation

Ce samedi 7 décembre dans la matinée, devant son local, Agnès Etendart a officialisé enfin sa candidature aux Mureaux.

Selon ses partisans, sa candidature se veut « républicaine et citoyenne ».  Toujours selon eux,  elle souhaite « replacer les habitants au cœur de son projet, assainir les finances publiques pour trouver des marges en vue du progrès social, de l’emploi et du dynamisme économique de la cité, de la rénovation urbaine concertée, pour placer l’imagination au cœur du pouvoir municipal. »

Agnès Etendart l'a confirmé en présence de son équipe, d’écologistes, dont le député européen Mounir Satouri, de membres locaux du parti Génération.s et de plusieurs communistes muriautins.

Certains sont surpris de voir le logo du Parti Communiste Français sur l’affiche

Effectivement, sa candidature à l’élection ne fait pas l’unanimité surtout au sein du Parti Communiste local. Plusieurs cadres et un ancien élu ne la soutiendront pas en raison de son manque d’expérience global aux Mureaux ; ils la voient comme une « opportuniste politique ». Certaines de ses déclarations les inquiètent, comme celles relatives au futur Pôle Léo-Lagrange, qui répond en partie au problème du manque de classes dans la ville. Certains ont même été surpris de voir le logo du Parti Communiste Français sur l’affiche lors de l’annonce officielle de sa candidature. « On ne peut que s’étonner de voir le logo du PCF affiché alors que tous les membres de la section des Mureaux n’ont pas été invités à s’exprimer sur un soutien ou non à cette candidature », déclare le trésorier, encore en fonction, de la section.

Après l’épisode des législatives de 2017, où le PCF des Mureaux et la France Insoumise n’avait pu se mettre d’accord sur une candidature commune, alors que les communistes avaient fait campagne pour Mélenchon, touchant ainsi durement le moral de plusieurs communistes de la ville, en voici un nouveau qui va encore plus déchirer ce parti à quelques mois de l’élection municipale.

Pour en savoir plus :

https://www.facebook.com/AgirMureaux/

 

Publicité