Vous êtes ici

Voeux 2019

Vœux 2019 au CHIMM : « optimisme et confiance »

Par: 
Damien Delerin

Mardi 29 janvier, sur le site Henri IV du Centre Hospitalier Intercommunal de Meulan-Les Mureaux, s’est déroulée la cérémonie des vœux 2019 de cet établissement, présidée par Isabelle Leclerc, directrice générale du GHT des Yvelines Nord.

Webtélé 2R

Initialement prévue dans la salle événementielle de l’EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Châtelain-Guillet à Meulan-en-Yvelines, afin d’inaugurer le Pôle gérontologie ouvert depuis fin octobre 2018, la cérémonie des vœux du Centre Hospitalier Intercommunal de Meulan-Les Mureaux (CHIMM) s’est finalement tenue sur le site Henri IV du centre, situé à Meulan. Effectivement, en raison de l’approche de la tempête Gabriel, les organisateurs de la cérémonie ont joué la sécurité, comme le CHIMM, qui a assuré ses services de proximité. Comme l’a annoncé Isabelle Leclerc, directrice générale du Groupement Hospitalier Territoriale (GHT) des Yvelines Nord, lors de son discours de vœux, il avait été décidé que les membres du personnel de l’établissement dormiraient sur place, durant cette nuit neigeuse, afin d’être présents le lendemain.

Le GHT des Yvelines Nord, dans lequel se trouve le CHIMM, se compose des hôpitaux de Mantes-la-Jolie, de Montesson, de Poissy-Saint-Germain ainsi que des EHPAD de Conflans-sainte-Honorine et de Sartrouville. Etaient présents François Garay, maire des Mureaux et rrésident du conseil de surveillance du CHIMM, Cécile Zammit-Popescu, maire de Meulan-en-Yvelines, vice-présidente du conseil de surveillance et conseillère départementale des Yvelines, ainsi que Yann Scotte, maire d’Hardricourt. Isabelle Persec, directrice déléguée du CHIMM et le Docteur Jean-Frédéric Coblence, président de la commission médicale d’établissement étaient présents également.

Une direction commune

La directrice du GHT a présenté ses enjeux : la direction, le territoire et l’efficacité. Pour le CHIMM, il y a de bonnes et de mauvaises nouvelles, comme l’indiqua Isabelle Leclerc en précisant que la situation financière avait été déficitaire en 2018. Cependant, elle relativa la situation en signalant que le CHIMM n’est pas le seul établissement dans ce cas et que des événements extérieurs en sont aussi les causes, comme la crue de 2018 qui a frappé Meulan. Les dépenses n’ont pas été totalement maitrisées mais il a eu un bon accompagnement de l’équipe de direction pour la transition vers une direction commune. Avec l’aide Frédéric Mazurier, directeur du CHIMM jusqu’au passage sous la direction commune du GHT, deux audits des dépenses et de la situation financière ont été faits ; trois millions d’euros ont été apportés par l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Exigence, Solidarité et Bienveillance

La directrice a reconnu de nombreux atouts du CHIMM, comme la certification sans réserve de niveau A par la Haute Autorité de Santé et son Campus de formation, qui fait de l’établissement un point essentiel du GHT. Elle a profité de cette mise en avant du CHIMM dans son discours pour clarifier certains points : «  Non, le CHIMM ne fermera pas ! Oui, il va évoluer ! Oui, il aura un rôle important dans la direction commune !  » Elle a souhaité aux équipes de pouvoir continuer à travailler dans les meilleures conditions. En 2018, le CHIMM a eu de belles réalisations et de belles avancées. La directrice a évoqué le Campus de formation, qui s’ajoute à celui du Centre Hospitalier Intercommunal de Poissy/Saint-Germain-en-Laye en terme d’offres de formations, et l’EHPAD Châtelain-Guillet. Des projets médicaux partagés sont réalisés ou en cours, comme les départements de réanimation et des urgences. Trois pôles de direction seront créés : Formation, Logistique et Projet. Pour terminer son discours, Mme Leclerc a remercié les équipes, les élus et les usagers pour leur confiance, avant de formuler un vœu pour 2019 : « un hôpital public fort » ! Pour cela, il doit répondre à trois critères : exigence, solidarité et bienveillance. « C’est ainsi que nous continuerons à relever les défis…avec optimisme et confiance ! »

Entre continuité et complémentarité

Le Docteur Jean-Frédéric Coblence prit ensuite la parole pour revenir sur les dix années de sa présidence de la commission médicale d’établissement, en précisant que cela fait quasiment un quart de siècle qu’il exerçait au CHIMM. Il a vu son établissement à « profondément évoluer  » ! Devant quitter, prochainement, cette fonction, il a souhaité à ses collègues de « continuer à travailler sereinement ! »

François Garay, en tant que président du conseil de surveillance du CHIMM (une présidence tournante avec la maire de Meulan), a prononcé quelques mots. Il a remercié les équipes de l’établissement, l’ARS pour « nous avoir obligés de changer » et le GHT, qui va ouvrir, selon lui, des possibilités en permettant le rapprochement avec les autres établissements de santé du territoire. Le maire a posé plusieurs questions sur des sujets qui sont les défis demain comme le suivi des personnes âgées, l’EHPAD et la notion d’autonomie. Il a souhaité que le service public soit de proximité. Pour terminer, François Garay est revenu sur la complémentarité des structures hospitalières et le fait d’étendre cette complémentarité aux structures privés et à la médecine libérale.

D’autres sujets qui ont été évoqués dans les trois discours de ces vœux sont à retrouver dans le reportage vidéo.

Cette cérémonie s’est clôturée avec la remise des médailles du travail présentée par le responsable des Ressources humaines du CHIMM, Jérôme Pozzo Di Borgo. 11 médailles au titre de la promotion du 1er janvier 2019 de la Médaille départementale du travail ont été décernées selon trois catégories : Or (au moins 35 ans), Vermeil (moins de 30 ans) et Argent (au moins 20 ans). Elles ont été remises par Isabelle Persec.

Publicité