Vous êtes ici

Partis politiques

Avec le Cercle Jean-Zay, le Parti Radical de Gauche s’installe aux Mureaux

Par: 
Damien Delerin

Samedi 28 mai 2016 à l’Espace de Quartier Gérard Philippe, Papa Waly Danfakha a présenté le Cercle Jean-Zay, une sorte de représentation officielle du PRG aux Mureaux, dont il est nouvellement membre, en présence de Eddie Aït, président de la Fédération des Yvelines du PRG, et de François Garay (DVG), maire des Mureaux.

A 11 h ce samedi 28 mai, à l’Espace de quartier Gérard Philippe, en présence de plus de 50 personnes dont certains élus de la majorité municipale sans étiquette, Papa Waly Danfakha, nouvellement membre du Parti Radical de Gauche (PRG), a présenté le Cercle Jean-Zay à la population des Mureaux.

Alliance radicale de gauche et citoyenne

Papa Waly Danfakha, ancien secrétaire de la section du Parti Socialiste des Mureaux, a rejoint depuis le 22 avril dernier le PRG avec trois autres élus de la majorité municipale des Mureaux, qui appartenaient précédemment au PS : Luis Sainz, David Nauleau et Appolinaire Tadie Kamga. Ils forment ainsi un nouveau groupe politique au conseil municipal ; ce groupe PRG est nommé « Alliance radicale de gauche et citoyenne ». Papa Waly Danfakha en est le président tout en étant le 2ème adjoint au maire des Mureaux et élu à la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O).
En présence du président de la Fédération des Yvelines du PRG, Eddie Aït et de François Garay, maire des Mureaux, le nouveau président du groupe PRG au conseil municipal des Mureaux a présenté sa nouvelle section politique en compagnie des trois autres membres du groupe dans la salle principale de l’Espace de quartier.

Le Cercle PRG Jean-Zay va donc rassembler les futurs adhérents de la cellule politique de gauche qui s’installe aux Mureaux. Papa Waly Danfakha va en prendre la direction. Toutefois, présider ce groupe au conseil municipal, qui reste attaché à la majorité municipale, n’est pas la seule fonction que Papa Waly Danfakha va assumer.

Effectivement, comme l’a annoncé Eddie Aït dans un communiqué : « Il sera en charge de l’animation du groupe local PRG aux Mureaux et de représenter les radicaux de gauche au sein du Conseil communautaire de GPSO.  »

Est-ce une rupture ?

Un nouveau groupe politique à gauche, composé d’anciens membres du PS, est-ce une rupture ? La question peut se poser surtout que Papa Waly Danfakha était l’ancien secrétaire de la section PS des Mureaux et qu’une nouvelle équipe, dirigeant maintenant celle-ci, est proche en pensée de Benoît Hamon. La situation était-elle un miroir de la situation nationale ? En tout cas, l’apparition du Cercle PRG marque une rupture entre deux courants socialistes aux Mureaux. Une rupture qui semble apparaître en filigrane dans l’objectif avoué dans le discours de ce samedi matin de la création de cette cellule politique : « Faire du PRG une force politique de premier plan aux Mureaux. »
Divorce à l’amiable ou cauchemardesque ? Beaucoup en ce samedi matin se posaient la question.

Est-ce alors de bon aloi qu’un nouveau parti de gauche s’installe aux Mureaux ? Est-ce une guerre de pouvoir qui s’annonce ou tous travailleront de concert pour agir dans l’intérêt de la commune ? Bien que le « peuple  de gauche » soit effectivement bien installé aux Mureaux n’est-ce pas dangereux de le disperser à travers une multitude de partis ? L’avenir le dira.

 

V020616

Publicité