Vous êtes ici

Je TEM plus !

Lettre ouverte aux colistiers de la liste «Triel en Mouvement» élus sur la liste «Triel Demain»

Par: 
Jacques JUSSERAND

Chers amis,

Quand nous nous sommes progressivement rassemblés pour constituer la liste « Triel en Mouvement », nous avions une stratégie.

Autour d’un homme de gauche et d’une femme de droite, sûrs de leurs convictions politiques, nous bâtissions une liste qui avait l’ambition de gagner la Mairie « pour la plus grande gloire de Triel » malgré nos divergences quant à la politique nationale.

Cette stratégie avait une pertinence

Frédéric Spangenberg, élu minoritaire de la liste de gauche, Evelyne Puechavy, élue minoritaire de la liste minoritaire de droite conduite par Jean-Pierre Houllemare, avaient été, depuis 2008, des opposants déterminés à la liste majoritaire conduite par Joël Mancel. Ils se réunissaient donc pour proposer une alternative à Joël Mancel qui avait annoncé au début de 2013 qu’il se représenterait.  

Pour le sympathisant de gauche que je suis et qui sait qu’au mieux, depuis plus de 20 ans, la gauche à Triel représente 40 ou 45 % des voix pour les scrutins nationaux et à peine 35 % pour les scrutins municipaux, cette liste avait un avantage ; elle pouvait permettre à la gauche, toujours battue aux Municipales, de participer à la direction de Triel.

Depuis le printemps 2013, période à laquelle « Triel en Mouvement » a commencé ses premiers travaux, il y a eu quelques péripéties dans la vie politique trielloise dont l’arrivée de l’ « Homme de Rouen », mais jamais devant les Triellois, nous n’avons annoncé que l’homme à battre était avant tout Arnaud Richard. Nous voulions faire gagner notre liste et changer le Maire.

Les premières lignes de la profession de foi officielle de Frédéric Spangenberg sont, de ce point de vue, très explicites :

« Les 23 et 30 mars 2014, les Trielloises et les Triellois devront se déterminer pour une nouvelle équipe municipale. L’équipe sortante à bout de souffle est divisée. Il est temps d’en changer ! »

L’électrice ou l’électeur qui a lu ces lignes le samedi 22 mars à la veille du premier tour et qui a appris le mardi 25 mars que notre liste « Triel en Mouvement » fusionnait avec la liste « Triel Demain » de Joël Mancel a toutes les raisons d’être surpris et réellement mécontent.

Je dois ajouter à cela que, dans la propagande officielle de la liste « Triel Demain » ou les tracts sortis entre les deux tours, Frédéric Spangenberg, notre tête de liste, n’explique absolument pas les raisons de ce revirement.

Il est devenu muet

Plus grave, il a oublié qu’il était un homme de gauche.

En effet, dans un tract de « Triel Demain » distribué le 26 mars destiné à contrer Arnaud Richard, on lit : « Bientôt, la gauche aux commandes à Triel ? » dans le but évident de faire peur aux électeurs de droite, parce que Martine Da Silva et deux de ses colistiers de 2008 se sont fourvoyés avec Arnaud Richard. Frédéric Spangenberg sur la liste Mancel n’est pas dangereux ? Il n’est pas socialiste ?

De même, dans le deuxième tract sorti par la liste « Triel Demain » entre les deux tours, on lit que la « liste [« Triel Demain » est] composée de la société civile, de sensibilité d’union de la droite et du centre, d’adhérents UMP, UDI et écologistes ».  

Il était important, entre les deux tours, après une grave défaite de la gauche sur le plan national, de faire oublier son appartenance au Parti Socialiste pour gagner la Mairie.

FREDERIC  SPANGENBERG  REAGIT

"Mais quelle mouche a donc piqué               Monsieur Jusserand ? 

Le voilà qui dénonce deux résultats démocratiques : 

  • Le 1erau sein de Triel En Mouvement qui a traité le 24 mars la question d'un retrait de la liste ou d'une alliance, la seule liste offrant cette possibilité étant celle de J. Mancel. la majorité des présents et représentés a décidé l'alliance, TEM a fait alliance et M. Jusserand n'est pas content car il était contre.
  • Le 2ème vote, celui officiel qui est refusé par M. Jusserand comme par M. Richard. Ils sont donc d'accord et c’est amusant.

Et M. Jusserand de dénoncer la montée du FN à cause de cette action de fusion. le sujet est grave sur le plan national mais l'analyse est amusante sur le plan triellois.

Merci M. Jusserand pour vos réactions mais vous aviez rejoint l’homme de gauche que je suis pour apporter votre aide à l’équipe sans étiquette TEM et non pour la diriger. Désolé que cela ait  fait ressortir une frustration vieille de 13 ans, due à votre éviction par vos collègues du PS de l’époque, éviction que je comprends mieux aujourd'hui.

Le choix du 24 mars a été de construire une nouvelle équipe en rejoignant celle de M. Mancel pour n'en faire qu'une, avec nos valeurs et nos projets, même si vous ne le comprenez pas ni ne l'acceptez.

Dorénavant, Triel est en Mouvement dans une équipe majoritaire renouvelée à 90 %.

      Frédéric Spangenberg                                             Dimanche 13  avril  2014"

Cette attitude est inadmissible

Elle ne peut que conduire à augmenter l’abstention, gangrène de notre vie politique, et favoriser la montée du Front National, danger pour notre démocratie.

Les réactions atterrées de sympathisants de gauche m’arrivent tous les jours.

Les sympathisants de droite sont loin d’approuver cette pratique cynique de la politique. Il suffit, pour s’en persuader, de se reporter au blog de Jean-Pierre Houllemare, colistier et ami d’Evelyne Puechavy pendant 19 ans.

Chers amis de la liste « Triel en Mouvement » élus sur la liste « Triel Demain », il est encore temps de réagir.

Nous  voulions remettre Triel en mouvement, Triel en ayant encore Mancel comme Maire fait du sur place.

Perdre une élection est une déception, ce n’est pas un drame.

Mais contribuer à augmenter l’abstention et l’audience du Front National est une faute grave.

Pour continuer à faire vivre l’esprit de la liste « Triel en Mouvement » et respecter la démocratie, posez-vous chacun la question suivante :

En conscience, puis-je avoir dit lors de la campagne du premier tour qu’il fallait changer de Maire et appartenir aujourd’hui à la majorité qui soutient Monsieur Mancel ?

 

Et tirez les conclusions qui s’imposent !

 

 

 

Publicité