Vous êtes ici

MUNICIPALES 2014

Une équipe renouvelée pour un maire entouré de huit adjoints, tous Triellois…

Par: 
C. s. B.

C’est devant une affluence record que le premier conseil municipal de Triel a mis en place une nouvelle équipe dont les membres  ne cachaient pas leur satisfaction lors de la remise du symbole de leurs fonctions, l’écharpe tricolore.


 

Pour les six ans à venir de son deuxième mandat,  le maire Joël Mancel,  s’est entouré de quatre femmes et autant d’hommes qui vont mettre en œuvre leurs idées et leurs projets pour Triel. Issus de la fusion des deux listes Triel Demain (divers droite)  et Triel en mouvement  (presque de gauche) et après une campagne électorale riche en rebondissements, les Triellois sont parvenus à s’entendre, créer la surprise et présenter aux électeurs une liste recomposée. Ombres au tableau : un  programme incertain et la "gagne" de justesse de la mairie.  Une question toutefois se pose :  pour prix de son ralliement Triel en mouvement a obtenu trois postes d’adjoints mais  pour faire quoi ? Quelle part de son riche programme a été prise par le maire ?

Le programme du maire réélu semble être la continuité de son action précédente. Celui des nouveaux venus tel qu’exprimé au premier tour  ne s’inscrit pas dans le même mouvement. Il est donc indispensable que rapidement  des éclaircissements soient apportés  à la population. Toutefois quand les attributions des adjoints seront connues pourrait apparaître un début (insuffisant) d’explication. Au-delà de la gestion quotidienne et des inévitables  engagements déjà pris, il faut qu’apparaissent entre autre : une nouvelle culture de communication, une écoute des habitants et l’annonce de modifications des projets actuellement prévus sans compter les questions environnementales et la gestion des "dossiers qui fâchent" (*). Sinon l’apparente inflexion demandée ne sera qu’une continuité  décevante.

Tout arrangement a ses limites. L’avenir le montrera. Les électeurs ont exprimé par leur vote une réelle volonté de changement,  un changement que la nouvelle équipe se doit de mettre en musique…  il y a six ans pour y parvenir sous l’œil attentif et vigilant d’une opposition qui n’a pas l’intention de se tenir «tranquille» car elle représente beaucoup de monde. Espérons qu'après avoir digéré sa défaite elle peut (doit ?) se montrer  offensive car elle ne devra pas décevoir le  fort pourcentage de ses électeurs. 

Les six conseillers municipaux de la liste Une nouvelle énergie pour Triel s'inscrivent pour l'instant dans une attitude d'apparent refus puisque Arnaud Richard, député, a déclaré avoir déposé un recours en annulation qu'il a justifié par le constat de différentes irrégularités.

 

 

Les quatre élus de la liste Réagir pour Triel ont paru déçus ne n'avoir pas pu décrocher un poste de conseiller communautaire à la CA2RS, une instance où ils espèrent pour avoir agir quand même. Et pour Triel, ils ont à leur programme des sujets forts à mettre sur la table.

 

 

(*) - Comme par exemple : le développement de l'aérodrome, le port, la décharge, l'amiante à ETERNIT, les bois de l'Hautil etc.

 

Publicité