Vous êtes ici

Municipales 2014

Delrieu installe son conseil municipal

Par: 
Rodrigo Acosta

Devant une foule d'environ 400 personnes le 14 avril, le hall de l'hôtel de ville de Carrières-sous-Poissy était plein à craquer pour l'installation du conseil municipal de la mandature 2014-2020. Les élus du CM ont choisi Christophe Delrieu pour maire. A la fin de la séance du CM, un incident a conduit à la clôture de la séance et Eddie Aït, ancien maire, n'a pas pu lire son texte.
 

Par 25 voix pour et 7 voix contre, Christophe Delrieu (UMP-UDI) a été élu maire de Carrières-sous-Poissy. Notons une abstention dans le vote. Dans une ambiance électrique, les pour et les contre AIT ont rempli le Halle de l'Hôtel de ville qui a servi comme salle du conseil municipal le 4 avril 2014.

Quatre cents personnes se sont donné rendez-vous pour l'installation de ce nouveau conseil municipal. Toute de suite, on savait qui était avec qui, le perdant Aït ou le gagnant Delrieu... Cela ne trompait personne car les visages donnaient un message de tristesse dans le cas des perdants et d'euphorie dans le cas des vainqueurs. Après l'ouverture de la séance par le futur ex-maire, Eddie Aït, le doyen de l'assemblée délibérante, Jacques Vithe, 67 ans, a passé en revue les noms des présents... soit 33 conseillers municipaux.  Sept élus de la liste « Pour Carrières, notre Ville, notre avenir » et un élu de la liste « Bien Vivre à Carrières-sous-Poissy » siègeront au Conseil Municipal.

Avant de donner la parole au nouveau maire et l'investir, il fallait voter : naturellement Christophe Delrieu a été élu par une large majorité. Jacques Vithe en bon soldat UMP a sorti les griffes avec un discours musclé contre le perdant Aït en s'appuyant sur un message de Jacqueline Blervaque, épouse de l'ancien maire de droite de la ville de Carrières-sous-Poissy.

Quant aux discours du maire, il était dans la ligne de son message de campagne : il faut que Carrières devient à la normalité. Carrières a besoin du calme, de l'écoute et moins des effets de manche ou de la comm'. Christophe Delrieu a ensuite donné les délégations à ses neuf colistiers(1) et a fixé le prochain conseil municipal pour le 11 avril 2014 à 20 heures.

Presque à la fin de la séance, Eddie Aît, le désormais opposant à M. le maire, a tenté de prendre la parole pour lire un texte. Christophe Delrieu n'a pas donné suite à cette demande. Fureur dans les rangs de l'opposant numéro 1 et les pro Aît ont aussitôt crié au manquement à la démocratie locale.  Enfin, Eddie Aït a déclaré à la presse que sa liste a formé un recours contre les résultats de l'élection du 30 mars pour irrégularités dans le déroulement de l'élection. A suivre.

 

Aït fat appel

La liste « Pour Carrières notre ville notre avenir » a communiqué l'information suivante (extraits) :

Nous avons mis notre Ville sur la voix de la modernité et considérablement amélioré la qualité de vie dans chacun de nos quartiers. Nous avons sorti Carrières de son isolement et de la rubrique des faits divers.

Avec la Région, le Département, la communauté d’agglomération et nos partenaires, nous avons initié des projets majeurs pour notre territoire, à l’image notamment de l’Ecoquartier Carrières centralité et du Parc du Peuple de l’Herbe.

Tous ces projets qui assurent le développement maitrisé et raisonnable de notre Ville, nous les avons conduits dans la transparence et la concertation avec l’ensemble des acteurs locaux et l’ensemble des habitants.

Dans le même temps, nous avons créé et renforcé les services publics pour protéger nos concitoyens et notamment les plus fragiles. En parallèle, nous avons assaini les finances publiques locales.

Nous avions hérité d’une situation d’endettement particulièrement critique avec 13 millions d’euros d’emprunts toxiques contractés de façon irresponsable. Une situation aujourd’hui renversée et des emprunts toxiques progressivement sécurisés.

.....

Notre liste a déposé, hier matin, auprès du tribunal administratif, un recours en annulation du scrutin.

Dans l’attente de cette décision de justice, il vous revient de mettre en œuvre l’ensemble de vos promesses officielles et officieuses faites aux Carriérois.

 

La foule impressionnante du conseil municipal du 4 avril

Notes

(1) Marie-Laure Vardon, Philippe Berton, Khadija Gamraoui-Amar, Frédéric Kor, Sylvie Grignon, Jacques Vithe, Laurent Bernard, Fabienne Bonigen, Francine Lizambard.

Les vingt-cinq élus de la nouvelle majorité :

  • Christophe Delrieu, Maire
  • Khadija Gamraoui-Amar, Maire-adjointe déléguée à la Sécurité et aux Cultes
  • Marie-Laure Vardon, Maire-adjointe déléguée aux Finances et aux Ressources Humaines
  • Philippe Berton, Maire-adjoint délégué à l'Urbanisme
  • Frédéric Kor, Maire-adjoint délégué  aux Sports
  • Fabienne Bonigen, Maire-adjointe déléguée à l'Enseignement
  • Laurent Bernard, Maire-adjoint délégué à la Jeunesse
  • Francine Lizambard, Maire-adjointe déléguée aux Seniors
  • Jacques Vithe, Maire-adjoint délégué aux Travaux et voiries
  • Sylvie Crignon, Maire-adjointe déléguée aux Affaires Générales 
  • Lucas Charmel, Conseiller municipal délégué aux Transports
  • Myriam Azzouz, Conseillère municipale déléguée à l'Environnement
  • Jean-Jacques Berteaux, Conseiller municipal délégué à la Sécurité des voies
  • Karine Boum-Balsera, Conseillère municipale déléguée aux Actions Sociales
  • Thibault Ledin, Conseiller municipal délégué au Développement Économique 
  • Charlotte Gosselet, Conseillère municipale déléguée à la Communication et à la Culture
  • Jean-Mario Lopez, Conseiller municipal délégué à la Concertation citoyenne
  • Sylviane Dauvert, Conseillère municipale déléguée aux Anciens Combattants et au Devoir de Mémoire 
  • Bruno Pelleau, Conseiller municipal délégué à la Prévention des Risques et aux Secours
  • Suzanne Charpentier, Conseillère municipale déléguée à la Vie Associative
  • Selcuk Ulu, Conseiller municipal délégué à la Vie des Quartiers
  • Agnès Pichon, Conseillère municipale déléguée à l'Evénementiel
  • Aurélien Depres, Conseiller municipal délégué à l'Enfance
  • Agnès Luron, Conseillère municipale déléguée à la Petite Enfance
  • Patrick Cassard, Conseiller municipal délégué aux Solidarités Locales et Internationales

 

-

 

Publicité