Actualités

Acte 12 de la conquête de Tony Yoka et une première défaite instructive

par | 15 mai 2022 | Chan­te­loup-les-Vignes, Les Mureaux, Sport

Tony Yoka a mon­tré un grand cou­rage durant ce dur com­bat (Pho­to extrait du com­bat)

Ce same­di 14 mai 2022 est une très grosse soi­rée de boxe anglaise à l’Accor Are­na à Paris Ber­cy. C’est le 12ème com­bat pro­fes­sion­nel du boxeur fran­çais Tony Yoka contre Mar­tin Bakole. Un com­bat qui va lais­ser des traces chez le Fran­çais. C’est aus­si la soir du pre­mier com­bat pro­fes­sion­nel de Vic­tor Yoka, le petit frère de Tony. Et, un ex-muriau­tin en cache un autre muriau­tin, car Christ Esa­bee, du BAM l’Héritage est aus­si sur le ring l’Accor Are­na.

Durant cette soi­rée du 14 mai, l’Accor Are­na, où plu­tôt son ring ou arène, a accueilli quatre com­bats pro­fes­sion­nels de boxe anglaise.

A 23 ans, Vic­tor Yoka, le petit frère de Tony Yoka, ouvre cette soi­rée pour un com­bat inter­na­tio­nal poids super-wel­ters (69kg) en six rounds contre le Géor­gien, Gura­mi Kur­tan, 25 ans. Dès la pre­mière reprise, Vic­tor Yoka couche son adver­saire avec un petit KO.

(Vic­tor Yoka vain­queur (pho­to extrait du com­bat sur canal+))



Christ Esabe, du BAM L’HÉRITAGE des Mureaux(11 com­bats et 11 vic­toires), est mon­té sur le ring pour un com­bat inter­na­tio­nal poids légers contre San­der Diaz, (13 vic­toires et 8 défaites),Vénézuelien. Ce com­bat doit se jouer en 8 rounds de trois minutes.Pour Christ Esabe, c’est son pre­mier com­bat dans une caté­go­rie supé­rieure.

(pho­to extrait du com­bat)


Plus le com­bat avan­cé, plus Christ Esabe accé­lère le rythme. Mais San­der Diaz tient. Le muriau­tin est mon­té en pres­sion durant les reprises et cela a annon­cé du lourd pour le der­nier round, mal­gré les pro­blèmes de pro­tége dents de son adver­saire. Et le public en a eu pour son argent, façon de par­ler bien sûr. Christ Esabe a enchaî­né les upper­cuts. Au terme du 8ème round, Christ Esabe a rem­por­té son com­bat évi­dem­ment. Il reste donc invain­cu. Cela fait 12 sur 12 pour Christ Esabe.

(Christ Esabe vain­queur (pho­to extrait du com­bat sur canal+))

Puis, les Fran­çais, Sofiane Oumi­ha (deuxième com­bat pro­fes­sion­nel et double cham­pion du monde ama­teur en 2020 et 2021 à 27 ans), et Mevy Bou­fou­di, dit « sans issue » de Fon­te­nay- sous-Bois, sont mon­tés sur de ring pour un com­bat fran­co-fran­çais poids légers en 8 rounds. Sofiane Oumi­ha a un pal­ma­rès pro­fes­sion­nel de un com­bat et une vic­toire avant la limite à Bar­ce­lone. Mais son adver­saire, Mevy Bou­fou­di, 29 ans, 8 vic­toires dont trois avant la limite, est invain­cu. C’est de là que vient son sur­nom : « sans issue. » Aucun de ses adver­saires n’a trou­vé le moyen de le battre. Eh bien, Sofiane Oumi­ha a trou­vé l’ouverture et a rem­por­té ce com­bat sans titre, mais extrê­me­ment beau.

(Sofiane Oumi­ha vain­queur (pho­to extrait du com­bat sur canal+)


Sofiane Oumi­ha est l’un des rares boxeurs qui est à la fois dans le tableau ama­teur et pro­fes­sion­nel. Il vise encore le titre olym­pique, qui lui a échap­pé à plu­sieurs reprises.

Le der­nier com­bat de la soi­rée fut celui de notre ancien cham­pion olym­pique de boxe anglaise poids lourds fran­çais, Tony Yoka (30 ans, 11 vict­toires et 17ème mon­dial au clas­se­ment pro­fes­sion­nel). Un com­bat inter­na­tio­nal poids lourds en 10 rounds de 3 minutes, qui le voit affron­ter, pour son 12ème com­bat pro­fes­sion­nel, Mar­tin Bakole (28 ans, 15ème mon­dial et 17 vic­toires en 18 com­bat), Écos­sais d’origine congo­lais, à l’Accor Are­na de Paris Ber­cy. Un adver­saire qui était, selon Tony Yoka, plus lourd, plus puis­sant et mieux clas­sé que lui. Et Bakole a confir­mé les craintes de Yoka. Bakole a tapé fort et a bien failli cou­cher Yoka dès la pre­mière reprise. Les cro­chets du gauche de Bakole sont vio­lents. Mais Tony Yoka touche et tient. Un com­bat aus­si intense est une pre­mière pour Yoka.

Bakole domine le com­bat par ses coups puis­sants (Pho­to extrait du com­bat sur canal+)


A la cin­quième reprise, Tony Yoka se tord la che­ville. Bakole montre rien et gagne les rounds. Yoka n’abandonne pas et réduit l’avancement de son adver­saire au fur et à mesure des rounds. Les trois der­nières minutes de ce com­bat, durant lequel, le Fran­çais fut comp­té deux fois, sont déci­sives. Et mal­gré 5 rounds cha­cun, Mar­tin Bakole rem­porte le com­bat aux points. Tony Yoka fut très cou­ra­geux durant ce com­bat, qui fut dif­fi­cile mais il sera ins­truc­tif pour lui.

 

Aider notre jour­nal indé­pen­dant en sous­cri­vant à l’a­dresse sui­vante. Par avance mer­ci : https://fr.tipeee.com/les-2-rives-yvelines

RÉSERVEZ VOTRE PANIER DU MARAÎCHER (FERME DE TORCHY) A RETIRER LE VENDREDI OU LE SAMEDI AU RELAIS JOURNAL DES DEUX RIVES 76 RUE PAUL DOUMER À TRIEL !

RÉSERVATION
LES MARDI & MERCREDI
PAR SMS AU 07 67 53 45 63
RENS AU 06 79 69 51 50

Municipales 2020

Share This
Verified by MonsterInsights