Vous êtes ici

Conflans-Sainte-Honorine

Nous nous sommes procuré un article qui sera publié le 1eravril 2033 dans Le Journal du Pincerais ; celui-ci aura pris la suite du Journal des deux rives et sera devenu le plus important organe de presse de notre territoire : la Communauté d'agglomération du Pincerais, créée ainsi que celle du Mantois, lors de la scission de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise au début de l'année 2021.

L'auteur de cette chronique, qui aura résisté à la pandémie du Covid-29, y sera toujours très actif, deux mois avant son quatre-vingt-neuvième anniversaire. Il continuera à partager la devise de l'ancien maire de Poissy, président de cette intercommunalité :
Être sérieux sans se prendre au sérieux.

Peut-on rire de tout ? Bien sûr que l’on peut rire de tout, c’est une des libertés que l’on ne nous a pas encore enlevée. Le rire est bien utile. Il se partage et nous permet de fuir la réalité, certes trop cruelle parfois mais y recourir en période d’adversité nous autorise le doute et nous différencie des animaux ; il nous amène aussi à sortir de la Raison sèche, froide et dure. C’est la promotion de la distanciation. Pierre Desproges disait : « On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui. » Au risque de déplaire, le « rire de tout » est le signe de la liberté d’esprit. Cela gêne certains moralistes. Mieux vaut en rire !

La crise du Coronavirus va atteindre d’abord les plus faibles et précaires d’entre nous. Prenons soin d’eux car la situation va rendre leurs difficultés encore plus aiguës. Profitons de ces circonstances pour être plus solidaires et attentifs aux autres ; notre disponibilité forcée rend cela possible. Les lignes qui suivent ne sont pas un sermon, plus un début d'inquiétude, un avertissement et un encouragement.

Doit-on être optimiste ou pessimiste à propos de l’attaque virale actuelle ? Les auteurs d’épouvante, de  science-fiction ou de fantastique se sont frottés à ce thème avec plus ou moins de réussite pour ne pas dire de réalisme. Maintenant,  le virus  est parmi nous, nous mettant au pied du mur : la menace est là, bien réelle. Scientifiques, politiques, et autres commentateurs entretiennent vaillamment incertitude, espoir et sinistrose mélangés.  La poésie, recours éphémère, tente d’éclairer le débat.

Les listes en compétition pour les élections municipales peuvent nous apporter des informations autres que celles sur leurs multiples engagements. Dans cet article, nous les classons non pas selon les contenus de leurs programmes mais en fonction des noms qu’elles se sont donnés. 

Pour une meilleure gouvernance de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise, nos prochains élus communautaires sauront-ils tirer parti de la loi "Engagement et proximité" qui a été promulguée le 27 décembre dernier ?

Jusqu'en mai prochain, vous pouvez exprimer votre avis sur le projet de fusion entre le Département des Yvelines et celui des Hauts-de-Seine. Cette concertation citoyenne n'est-elle pas organisée trop tard, alors qu'elle aurait dû avoir lieu avant les votes des deux conseils départementaux ?

 

Voilà une des promesses du candidat d’Ici Conflans dans le cadre de la présentation de ses coéquipiers et de son programme, le 28 janvier à Conflans-Sainte-Honorine. Cette soirée a été chargée d’énergies nouvelles pour une ville qui souffre du « macronisme ».

L’aéroport Roissy-Charles de Gaulle a franchi largement le cap des 500 000 mouvements, annonçant 505 380 mouvements d’avions pour 2019 ! C’est 3,3 % de mouvements en plus par rapport à 2018 ;du jamais vu depuis des années ! Les associations  interpellent la ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, ainsi que le secrétaire d’Etat aux Transports sur l'effet désastreux de l’impact sanitaire d'une telle situation et demandent que le gouvernement prenne des mesures afin de contraindre le nombre des mouvements à Roissy CdG comme c’est le cas à Orly.

Le 9 janvier 2020 des associations environnementales ont adressé une lettre ouverte au président de la République pour demander l’abandon du projet pharaonique (Terminal T4) d’Aéroports de Paris (Groupe ADP) qui se traduirait par une augmentation de 38 % du trafic aérien et autant d’augmentation des nuisances qu'il génère dans notre région.

Nos illustres inconnus, ce  livre de Jean-Louis Debré paru en 2018 renoue avec l'Histoire. Il y montre comment de grands républicains sont tombés dans l'oubli. Un livre de plus peut-être mais celui-ci traite de Ces inconnus qui ont fait la France, un sous-titre qu'une lecture décalée rend ironique pour nous amener à réfléchir, à relativiser l’action des Politiques, démagogues inclus (démocratie représentative oblige) quelle que soit leur époque afin de passer au crible critique et intellectuel  les qualités et l’action du personnel politique actuel.

Si vous passez dans le centre-ville de Conflans-Sainte-Honorine, faites une halte devant l'agence immobilière Laforêt. Une belle surprise vous attend : un circuit ancien de train qui vous transportera dans un monde de rêve. 

Le rapport de l'enquête publique sur le projet de Plan local d’urbanisme intercommunal est un gros document que peu de personnes ont déjà pu lire ou parcourir. Nous publions les premières remarques de défenseurs de l'environnement et du patrimoine sur des sujets qui les concernent particulièrement. 

Le 15 novembre à Conflans-Sainte-Honorine, l'assemblée générale du Collectif pour la Protection des Riverains de l'Autoroute A184 (devenue A104) a été conclue par M. Laurent Lantoine avec un message offensif contre ceux, notamment le maire de Poissy, qui tentent de relancer le dossier de l'Autoroute A104. Nous publions l'intégralité de sa tribune qui résonne dans les communes qui pourraient être affectées par cet ouvrage. 

Le Dr Vincent Richard-Bloch, adjoint au maire de Poissy délégué à la culture, a annoncé, lors du "vernissage" de l'exposition  “Le Paysage français 1850-1914”, qu'elle était la dernière de toutes celles qu'il a organisées au cours de sa longue participation à la vie de la commune. Il s'est montré, particulièrement, intéressé par les résultats de notre enquête historique, déclenchée par l'un des tableaux exposés.

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors de sa réunion du 12 septembre 2019 à Carrières-sous-Poissy, le comité de rédaction du J2R a préparé le journal aux échéances politiques des mois à venir. Deux points à retenir :
- Le J2R reste ouvert à tous dans le cadre de la campagne municipale de 2020.
- La ligne éditoriale, surtout concernant la campagne municipale à Triel, sera à la charge d'Augustin Blin, qui devient secrétaire de rédaction du journal. 
 

Pages

Publicité