Vous êtes ici

Histoire

Le 27 janvier 2019, ce fut un grand succès pour les 120 ans de la LDH  à Andrésy : au moins 150 personnes sont venues à l'espace Julien Green, gracieusement prêté par la municipalité andrésienne. Le programme était bien empli avec des conférences, des débats, des interventions artistiques, des expos, des vidéos, du théâtre et de la convivialité. On retiendra l'essence de la conférence de M. Gilles Manceron qui a mis en perspective les prochains enjeux de la LDH au XXIe siècle.

 

Les lundis matins se suivent et se ressemblent mais la poésie qui enveloppe d’un emballage de nihilisme les destructions volontaires provoquées par la colère ne suffit pas à  justifier la violence qui est à l’origine des saccages.

L'artiste trielloise Julie Sutter a publié son autobiographie romancée, Vintergaek (Ed. Saint-Martin). C'est un livre touchant qui raconte le parcours, les convictions d'une femme libérée qui a su surmonter tous les obstacles avec humanité et persévérance. C'est en partie grâce à son père Joseph qui lui avait montré la voie et la manière de faire le mieux avec ce monde parfois ingrat et injuste mais tout en cherchant à rendre un peu d'humanité à chaque instant de sa vie. Une belle rencontre littéraire !

Le lundi 7 janvier 2019, le LMX Ring Olympique, situé aux Mureaux, a inauguré trois fresques en mémoire de grands boxeurs, comme Alexis Vastine, disparu trop tôt, et en hommage à Tony Yoka, qui a fait le déplacement pour découvrir celle qui le représente. (Webtélé2R)

L'édition du 1er décembre 2018 des News du 2R, la dernière édition de l’année, revient sur l’actualité de novembre et de décembre dans le territoire de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O).

Yannick Prost définit le  modèle occidental libéral – sociétalement libertaire ? – optimiste, travaillant à la mondialisation, puis un monde qui ne cesse d’émerger, caractérisé par la confusion entre les pouvoirs politique et économique avant d’évoquer ce reste du monde « qui décroche ». Le monde est devenu une scène de chaos où la mondialisation néolibérale fait face à son grand défi, celui des violences radicales. 

 

Le mois d'octobre a été très spécial pour les paroissiens de l'Eglise Saint-Roch de Chanteloup-les-Vignes car ils ont fêté les 500 ans de son existence. Selon Philippe Potier, "que du bonheur !"

Voir aussi Webtélé 2R

Samedi 17 et dimanche 18 novembre 2018 s’est tenue la 7ème édition du Salon de la BD de Verneuil-sur-Seine proposé par la commune et l’association La Neuvième BD, avec pour thème, en lien avec le centenaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale, « des guerres et des conflits » et pour parrain Jovan Ukropina.

Webtélé 2R

Le dimanche 11 novembre 2018 n’était pas qu’un simple jour célébrant la fin de la Première Guerre mondiale qui a embrasé l’Europe et le monde de 1914 à 1918 ; c’était aussi un jour de mémoire qui a marqué le centenaire de l’armistice qui mit fin à la guerre et dont les conséquences résonnent encore sur le chemin de la paix. (Webtélé2R)

Le 11 novembre est une date clé pour notre histoire locale et, a fortiori, pour l'Histoire de la France. Un certain nombre de communes préparent cet événément depuis quelques mois. 

L'association AVRIL présente une exposition : « Les Français et la guerre de 1914-1918 et Histoires de poilus vauxois » et une pièce de théatre : Femmes en première ligne.

Pierre Bosco, un artiste d’origine italienne, a vécu à Vernouillet ; la ville lui a rendu un double hommage : d’abord l’organisation d’une "exposition  Bosco" à l’Ecole de Musique et des Arts de Vernouillet  (EDMA) et  l’inauguration de la rue Pierre Bosco près de l’EDMA. 

Les fêtes de jumelages sont parfois l’occasion de rencontres inattendues organisées parmi les cérémonies protocolaires rituellement répétées années après années : discours officiels, chants, remises de médailles et/ou de cadeaux puis renouvellement de la signature du serment de jumelage par des maires actuellement héritiers de traditions durables. Il arrive qu'on se laisse surprendre par une présence...

 

Avec  la signature par l’adjoint à l’urbanisme de Triel-sur-Seine du permis de démolir les bâtiments existants et de construire un ensemble de 80 logements en lieu et place de l’ancienne maison de retraite de Triel, c’est encore une fois un lieu historique qu’il est  envisagé de sacrifier à la volonté constructive et désordonnée  de  continuer une urbanisation irresponsable dont les habitants ne veulent pas.

Samedi 8 septembre, pour l’édition 2018 de la Fête de l’air sur l’Aérodrome Les Mureaux Verneuil, la Patrouille de France est venue faire une démonstration de vol époustouflante.

Webtélé 2R

Pages

Publicité