Vous êtes ici

Histoire contemporaine

Véronique Bocquet, directrice du poney-club la Petite Cavalerie

Par : 
Rodrigo Acosta et correspondants

L’équitation a sa place à Triel sur Seine ; Véronique nous avait raconté le chemin parcouru ; nous avons retenu que la pratique de l’équitation, au moyen de poneys, forge le caractère des enfants.

Article repris de Nouvelles de Triel, n° 14 du 15 mai 2002, page 10. 

Pourquoi avoir choisi il y a six ans Triel sur Seine comme emplacement pour votre Poney Club ?
 
Véronique Bocquet : Effectivement, je me suis trouvée il y a six ans dans la Seine et Marne sans installations et avec mes huit poneys et mon cheval. Je cherchais un endroit pour créer mon Poney Club afin de communiquer aux enfants ma passion de l’équitation. Après une période de six mois de prospection en Ile-de-France, Mr Amour Quijoux, l’ancien maire, m’a accueillie bras ouverts et a mis en location ces terrains (qui restent toujours la propriété de la commune) à proximité du Château de la Tour. En 1994, cet emplacement a vu le jour. Le bâtiment, la cavalerie, le fonds de commerce appartiennent à la société en nom propre que j’ai créée. Nous travaillons sur une surface de 4.000 m2. Deux manèges et un lieu de réunion font partie du Poney Club. Enfin, chaque poney possède son box. 
 
Expliquez-nous votre passion ?
 
V.B. : Les poneys sont très importants pour moi et en particulier les 16 poneys que j’ai vu grandir. Actuellement, il y a 6 poneys Sheteland et 10 poneys de grand taille. Même choisir un nom pour les poneys est spécial et je partage ce plaisir avec ma famille : H-Désiré, Java, Jazz sont nés dans nos écuries.
  
Actuellement, quelles sont les activités du Poney Club ?
V.B. : Le Poney Club est une école élémentaire d’équitation; les enfants apprennent les bases indispensables pour se préparer à l’équitation. Nous avons de la chance d’être aux portes du Vexin, ce qui nous permet de faire des ballades dans la nature. Le club propose aussi des stages pour que les élèves se préparent à la compétition de haut niveau. Sans encourager à tout cri la professionnalisation de ce sport, ce club propose les disciplines équestres classiques : l’obstacle, le travail sur le plat et le Trek, qui est un parcours d’orientation à grande échelle. Ainsi, on vient d’effectuer (NDLR : fin avril 2002) un Trek avec toute la cavalerie. 
 
Quel est votre message pédagogique ?
 
V.B. : Faire du poney maintient un bon niveau de musculation (le dos, les abdominaux).  Ce sport forge l’individu et permet un équilibre entre réflexion et action. Enfin, il aide à développer le caractère des enfants.
 
Pour en savoir plus :
Rens:01 39 74 87 05
 
Publicité