Vous êtes ici

Nuisances

Les voisins de la gare de Villennes sont excédés par le bruit

Par: 
Rodrigo Acosta

« Communication stérile » et non-écoute par la SNCF sont les principaux aspects de la manifestation de Villennois à la gare, le 16 juin 2018. Dans une ambiance conviviale, les manifestants se sont montrés décidés à continuer à faire du bruit pour être écoutés par la SNCF.

« Pour tous ceux qui habitent près de la gare, le bruit des haut-parleurs est insupportable », a expliqué Olivier, un des 30 voisins de la gare de Villennes présents à la manifestation du samedi 16 juin. 

Depuis quatre ans, en préparation de l'arrivée d'EOLE, 48 nouveaux haut-parleurs, très bruyants, émettent des « communications stériles » (sic) dans une gare,  le plus souvent vide. Ce bruit est entendu dans tout le centre-ville. Organisée par un poignée d'habitants excédés, la manifestation a tenté de démontrer la gêne : « Nous sommes dérangés, harcelés dès six heures du matin, la journée, en soirée, en semaine, le week-end. Nous avons parfois l'impressions de vivre dans le hall de la gare Saint-Lazare ! »

Avec l'arrivée d'EOLE, la SNCF a vu grand pour la petite gare de cette banlieue chic des Yvelines : les annonces se succèdent et se ressemblent avec des infos sur des travaux, sur la sécurité des biens et des personnes, sur l'état du réseau et sur les grèves à venir. Ce sont des informations sans intérêt comme « le renouvellement du pass Navigo » (sic). M. Michel Pons et son adjoint à la sécurité ont souligné que la municipalité ne cesse pas d'écrire à la SNCF à ce sujet, sans réussir à obtenir une réponse satisfaisante. Les usagers et la mairie demandent la réduction du nombre et de l'intensité des annonces passées par les 48 haut-parleurs.

La dimension politique de cette manifestation locale est à noter : des élus de tous bords ont accompagné les manifestants afin de montrer leur solidarité. « La moitié des membres du conseil municipal étaient présents, alors que l'on n'est pas [encore] en période électorale. » Espérons que la communication entre la SNCF et ses clients se fasse, également, dans l'autre sens, afin qu'elle entende les griefs des Villennois et y donne un suite favorable. 

 

Publicité