Vous êtes ici

Culture et nouvelles technologies

Ouverture de la Micro-Folie des Mureaux : la culture pour tous

Par : 
C. Coina

La ville des Mureaux est à la limite de la zone de couverture du J2R mais elle se trouve au centre de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise. Avec cette initiative, décidée par son maire et soutenue par les élus communautaires, la ville prend également une place centrale pour apporter à tous la culture et les nouvelles technologies. Le J2R, présent à l’inauguration de sa Micro-Folie, vous fait connaître ce remarquable équipement.(Webtélé2R)

Il n’était pas complètement fou le projet qui a conduit à l’ouverture, le 12 janvier, de la Micro-Folie des Mureaux. De plus, l’espace qui lui est réservé au sein de la médiathèque de la ville n’est pas trop restreint.

Les Mureaux, noeud d’un nouveau réseau international de la culture interactive

Comprenant un Musée numérique et un Fab-lab, ce nouveau lieu culturel sera, prochainement, complété par le Café, concrétisant la volonté de ses promoteurs d’en faire un lieu de vie, de convivialité et d’échanges.

Le nom de ce nouvel équipement culturel fait référence aux Folies du Parc de La Villette ; en effet, ce projet innovant est coordonné par l’Etablissement public du parc et de la grande halle de la Villette et porté par le ministère de la Culture, en partenariat avec de nombreux établissements culturels : le Château de Versailles, le Centre Pompidou, Le Louvre, le Musée national Picasso, le Musée du Quai Branly-Jacques Chirac, La Philharmonie de Paris…

La ville des Mureaux est la septième du réseau des Micro-Folies, depuis le début de son déploiement, commencé le 12 janvier 2017, dans quatre villes françaises (Sevran, Lille, Denain et Avignon) et deux d’autres pays (Rangoun en Birmanie et Izmir en Turquie).

Visite guidée de la Micro-Folie

Les personnes participant à l’inauguration étaient conviées à suivre la présentation de ses deux principales salles.

Le Musée numérique est une galerie d’art virtuelle, composée d’un écran géant et de tablettes interactives, avec casques audio, à accès libre, fixées sur des poteaux.

 

La première impression concerne l’excellente qualité des images, sur l’écran composé de 3 x 2 écrans élémentaires : elles sont en ultra haute définition (4 K, c’est à dire plus de 4096 pixels en largeur). La vidéo projetée en boucle présente, de manière scénarisée, plus de 250 œuvres des différents établissements culturels partenaires : photos HD, vidéos et extraits de concerts. Les tablettes synchronisées avec le contenu de l’écran permettent d’interagir pour l'affichage d’informations complémentaires sur les œuvres présentées ; pour les tableaux, un jeu est proposé sous la forme d’un puzzle afin de les reconstituer.

Ce lieu peut se transformer facilement en espace scénique pour la répétition ou la présentation de spectacles. Il était complété, lors de l’inauguration,  par une démonstration, réalisée avec ARTE, de l’utilisation de la réalité virtuelle. Equipés d’un casque-écran spécifique et d’un casque audio, nous avons, ainsi, pu visiter, en complète immersion, un temple indien et une ville roumaine, en déplaçant la tête et en faisant pivoter notre siège.

Le Fab-lab est installé dans une salle voisine, où se trouvent des micro-ordinateurs et diverses machines, permettant de réaliser soi-même, avec l’aide d’un animateur, diverses productions au moyen des plus récentes technologies numériques. Il est destiné à tous ceux dont la créativité est au centre de leur activité ou de leurs loisirs.

Certes, il leur faudra une petite formation et une aide pour commencer à utiliser les imprimantes 3D que l’on remarque d’abord. Il y a, également, une machine pour floquer les tissus, notamment pour l’impression de T-shirts, une brodeuse numérique, une machine pour découper des cartons, en particulier pour réaliser des cartes en caractères perforés.

Les allocutions des partenaires du projet

François Garay, le maire des Mureaux, a pris, le premier,  la parole pour relater la genèse du projet, qui lui a été suggéré dès le soir de l’inauguration de la première Micro-Folie à Sevran. Philippe Tautou, président de la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise, et Cécile Zammit-Popescu, vice-présidente déléguée à l’action culturelle, ont immédiatement apporté leur soutien. Le maire a insisté sur l’intérêt de ce nouvel outil culturel qui apporte la culture à tous, à toutes les populations, en évitant les déplacements physiques vers les musées et les monuments historiques de la France et du monde ; la Micro-Folie s’enrichira par des accords avec de nombreuses institutions culturelles. François Garay a mentionné le coût de sa réalisation : 250 000 €. L’emploi de deux animateurs constituera la principale partie des coûts de fonctionnement.

Philippe Tautou a rappelé qu’il préside la plus grande communauté urbaine de France, avec 408 000 habitants et, vraisemblablement, 450 000 dans 15 ans. La médiathèque, située au centre du territoire, est l’incarnation de la politique culturelle de GPS&O ; le projet de la Micro-Folie correspondait exactement à son ambition. De plus, pour Philippe Tautou,  la ville des Mureaux est le symbole de l’imagination créative, grâce à son maire et à la présence d’ArianeGroup, fleuron de notre industrie spatiale. Se déclarant enthousiasmé par ce projet de la Micro-Folie, il a affirmé qu’elle est un objet culturel novateur, mis au service des Muriautins ainsi qu’à l’ensemble de la population de la communauté urbaine, en particulier des « publics difficiles », qui constituent un quart de ses habitants.

Gérard Derouin, sous-préfet de l’arrondissement de Mantes-la-Jolie depuis octobre dernier, représentant l’Etat, a salué, notamment, la délégation du ministère de la Culture. Il a mesuré le chemin parcouru depuis l’époque où, dirigeant des villes, il cherchait avec les maires comment animer la bibliothèque municipale. Selon le sous-préfet, cette réalisation aux Mureaux montre que la culture et la communication ne sont pas uniquement à Paris et dans les grandes villes ; elles peuvent exister dans les villes moyennes et dans les territoires ruraux. C’est un bel exemple de co-construction entre l’Etat, une ville et l’outil qu’est la communauté urbaine. C’est une démonstration qu’une intercommunalité ne consiste pas seulement en infrastructures et en grands équipements mais qu'elle permet la culture pour tous, la culture partout. M. Derouin a déclaré qu’il faut montrer ce nouvel équipement culturel et le dupliquer en différents endroits du grand territoire de la communauté urbaine.

Didier Fusillier, président de la Villette, a rappelé que l’ouverture de la première Micro-Folie a eu lieu un an plus tôt, exactement, à Sevran, en saluant ses animateurs, grâce à la vidéoconférence qui était établie pendant les allocutions. Sa première rencontre avec François Garay a eu lieu le 18 janvier 2017. Il a cité les noms des dirigeants des nombreux partenaires de ce projet collectif et de ceux qui le rejoindront bientôt (Olivier Py du Festival d’Avignon, Laurence des Cars du Musée d’Orsay, Jack Lang de l’Institut du Monde arabe, Stéphane Lissner de l’Opéra national de Paris). La ville de Metz devrait être la prochaine équipée d’une Micro-Folie, suivie d’autres en France métropolitaine et en Guyane, au Mexique, au Québec et en Andorre. Pour Didier Fusillier, c’est un lieu où l'on découvre les merveilles de la nation, les chefs d’œuvre et les technologies de demain. Il nous a informés que cette nouvelle étape qui s’ouvre aux Mureaux a été souhaitée par la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, et par la directrice de la création artistique, Régine Hatchondo, dans le cadre de la réhabilitation et de la dynamisation des bibliothèques et des médiathèques dans toute la France.

La dernière allocution a été celle d’une représentante des partenaires culturels, la plus proche peut-être, Catherine Pégard, présidente de l'établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles. Elle a affirmé que leur participation dans le projet a pour but de donner envie d’aller à Versailles, au Centre Pompidou, au Louvre... Toutes les institutions culturelles sont à égalité pour faire vivre ce projet, en France et au-delà de ses frontières. En tant que présidente des résidences royales européennes, Mme Pégard prend l’engagement de convaincre ses collègues européens de participer à ce projet afin de continuer à le faire avancer. « C’est parler de la culture, mais avec les mots d’aujourd’hui, en intéressant ceux qui feront la culture de demain. »

Un équipement communautaire pour toutes les communautés

Nous ne pouvons qu’inciter nos lecteurs et leurs voisins à répondre aux invitations du maire des Mureaux et du président de GPS&O :

- Si vous êtes issus d’un autre pays que le nôtre, la Micro-Folie est un excellent moyen, près de chez vous, pour mieux connaître la culture française ainsi que celles d’autres régions du monde ;

- Si vous n’habitez pas aux Mureaux, vous serez, néanmoins, bien accueillis, dans ce nouvel espace culturel et dans ses ateliers technologiques.

La Micro-Folie vous accueille tout au long de l'année

Médiathèque des Mureaux

Rue Joseph-Hémard
01 30 91 24 30 - microfolie@mairie-lesmureaux.fr

Site Internet
lesmureaux.micro-folies.com

Horaires d'ouverture
Mardi, mercredi, jeudi et dimanche de 14 h à 18 h
Vendredi et samedi de 14 h à 22 h 30.

 

Publicité