Vous êtes ici

Sports

Après les JO, quelles activités sportives pratiquerez-vous dans votre ville ou à proximité ?

Par : 
C. Coina

Parmi les six Yvelinois sélectionnés pour les Jeux olympiques de Rio, se trouvaient quatre sportifs de la partie orientale de GPS&O : deux boxeurs, l'un de Chanteloup-les-Vignes, l'autre des Mureaux, et deux triathlètes de Poissy. Un rameur en aviron est versaillais tandis qu’un cycliste sur piste est un militaire basé à Saint-Germain-en-Laye comme deux footballeuses du PSG. Y aurait-il une topologie des sports, correspondant aux divers environnements sociaux ? Au delà de cette étude, nous vous aidons à choisir des sports pratiqués dans votre ville et dans les localités voisines ; vous pourrez vous inscrire, vous-mêmes et les membres de votre famille, dont les plus jeunes, lors de l’un des Forums des associations qui auront lieu, dans la plupart des communes, le samedi 3 septembre ou le lendemain, le dimanche 4.

On nous écrit en utilisant le formulaire de contact du site J2R : http://www.journal-deux-rives.com/contact.

"Je me permets de vous écrire pour vous signaler une erreur dans le tableau n°2 page 7 il manque une croix dans la case badminton pour la commune des Mureaux. Le club de badminton aux Mureaux compte 52 licenciés." Un erratum sera imprimé sur notre version papier du J2R.
 

Les six membres yvelinois de notre délégation nationale étaient complétés par 24 autres habitants de notre département, représentant leur propre pays. Se sont particulièrement distingués de nombreux athlètes de triathlon de Poissy (dont la Britannique Vicky Holland qui a obtenu une médaille de bronze), de Sartrouville (notamment, les frères britanniques Alistair et Jonathan Brownlee, médaillés d’or et d’argent, ainsi que l’Américaine Gwen Jorgensen qui a obtenu le titre olympique) et de Versailles ; il y avait également un judoka de Mantes-la-Jolie,  un fleurettiste de Trappes  et une joueuse de tennis de table du Chesnay. La boxe était brillamment représentée par Tony Yoka et sa fiancée Estelle Mossely, qui ont obtenu la médaille d’or de leur catégorie ; le boxeur membre du club de Chanteloup-les-Vignes s’entraînait auparavant aux Mureaux comme Elie Konki, parvenu en huitième de finale. Deux triathlètes de l’AS Poissy Triathlon, Cassandre Beaugrand et Dorian Coninx, ont participé pour la France.

D’autres champions olympiques sont originaires des Yvelines : Haby Niaré, médaille d’argent en taekwando, est native de Mantes-la-Jolie ; Laurisa Landre, membre de l’équipe de handball qui a également obtenu l’argent, est de Poissy ; le cycliste Grégory Baugé, médaillé de bronze avec son équipe dans l’épreuve de vitesse, a été formé à Aubergenville puis a été membre de l’Entente cycliste Verneuil-Vernouillet-Triel.

Si le cyclisme sur piste et les sports sur glace ne peuvent pas être pratiqués dans notre territoire, celui-ci dispose de nombreux équipements sportifs : stades, gymnases, piscines, bases nautiques, centres équestres, courts de tennis, pistes de roller, stands de tir, salles de boxe, dojos, murs d’escalade et, même, deux parcours de golf et un terrain de baseball.

A défaut de disposer de statistiques sur la pratique sportive dans notre communauté urbaine, voici celles publiées par le Conseil départemental des Yvelines : « Avec plus de 380 000 sportifs licenciés, le Département des Yvelines est le premier département d’Île-de-France et le quatrième de France par le nombre de licenciés. Toutes les disciplines sportives y sont représentées, parmi lesquelles, au premier rang national, les sports équestres, le tennis, le tir à l’arc, avec comme autres sports-phares le judo, l’athlétisme, le basket, le football et la gymnastique volontaire. »

La méthode de l’enquête

Nous avons défini, arbitrairement, le périmètre de la partie orientale de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise concernée, de manière à y inclure la ville des Mureaux et les communes voisines : Meulan-en-Yvelines et Evecquemont au nord, Chapet et Ecquevilly au sud.

Les informations sont issues des sites Internet des 20 différentes communes, celle des Alluets-le-Roi n’ayant pas pu être prise en compte car son site incomplet n’est pas à jour. Nous y avons consulté les descriptions des équipements sportifs municipaux et les annuaires des associations sportives. Nous avons, également, considéré les équipements communautaires (piscines) et des installations privées (golfs, centres équestres...). Des sites Internet d’associations sportives, de comités départementaux, de ligues régionales et de fédérations nationales ont apporté des compléments.

Nous avons localisé chaque sport en fonction des lieux de sa pratique dans le territoire. Par exemple, la natation n’est pas comptabilisée dans certaines communes, où une association propose ses activités dans une piscine d’une autre ville de l’intercommunalité ou dans celle de Saint-Germain-en-Laye.

Nous n’avons pas pris en compte les activités suivantes, rencontrées dans notre territoire :
- yoga, Taï Chi Chuan, Qi Gong ;
- boules, pétanque (bien que ce sport soit le onzième en France, en fonction du nombre de licenciés ; voir l’encadré à la fin de l’article) et bowling ;
- marche, marche nordique et randonnée pédestre (17ème sport le plus pratiqué par des licenciés français) ;
- jet ski, ski nautique, motocyclisme, moto-cross, pilotage aérien ;
- danse, twirling, arts du cirque, billard, pêche.

Nous n’avons pas identifié de lieu où pratiquer certains des sports les plus spectaculaires des Jeux olympiques : vélo BMX, gymnastique rythmique et sportive, plongeon de haut-vol, cyclisme sur piste. Par contre, nous aurions pu placer dans notre liste le triathlon, associant la natation, le cyclisme et la course à pied, très pratiqué avec d’excellents succès dans notre département, en particulier à Poissy ; le club des Mureaux bénéficie de l’espace naturel de l’Ile de Loisirs du Val-de-Seine.

Les sports de ballon et de balle

Nous avons regroupé, ici, les sports, collectifs ou individuels, utilisant un ballon, sphérique ou ovale, propulsé avec différentes parties du corps vers un but de dimensions et de position différentes ou au dessus d’un filet.

  football handball rugby volley-ball basket-ball
Achères x   x   x
Andrésy x     x x
Carrières-sous-Poissy x   x   x
Chanteloup-les-Vignes x x   x x
Conflans-Sainte-Honorine x x x   x
Ecquevilly x       x
Les Mureaux x   x x x
Meulan x x x x x
Morainvilliers x        
Orgeval x        
Poissy x x x    
Triel-sur-Seine x x x x  
Vaux-sur-Seine x        
Verneuil-sur-Seine x x   x x
Vernouillet x x   x x
Villennes-sur-Seine x       x
Le football, des rues des quartiers aux stades internationaux
 

Le maire de Poissy, Karl Olive, ancien directeur, à Canal +, des programmes de sport et de la rédaction du pôle sport puis directeur des sports d’I-Télé, avait commencé à jouer au football avec ses frères et ses copains à La Coudraie, où résidait sa famille. Il s’est formé à ce sport dans les catégories jeunes du Paris Saint-Germain, section amateurs, avant d’être jeune arbitre officiel de la Fédération française de football pour le PSG. Il a présidé l’AS Poissy puis l’AS Chatou Football et le Football Club de Villennes Orgeval.

Il a réussi à persuader les propriétaires qatari du PSG d’installer leur club à Poissy. Interviewé par le Courrier des Yvelines à propos de son récent ouvrage Ma Ville, ma Bataille, il a expliqué son amour pour le football : «  Dans les années soixante-dix, à Poissy il y avait 22 000 salariés chez Simca, un club de 1500 licenciés dont les trois quarts étaient des enfants de salariés de Simca. Dans les quartiers on jouait au foot avec un énorme plaisir, il y avait une vraie mixité sociale. J'ai passé mes journées à jouer au foot. Quand tu es issu des quartiers, il y a le foot et le foot. J'ai appris avec le sport que les règles s'appliquent et ne s'interprètent pas. »

 

D’autres sports, se jouant avec des balles, se différencient par la dimension et la matière de celles-ci, par le moyen de propulsion (raquette, club, batte et éventuellement un gant) ainsi que par la forme et la dimension du terrain. Un sport de raquette, mettant en œuvre un volant, leur a été adjoint.

  tennis tennis de table badminton golf baseball et cricket
Achères x x x    
Andrésy x x      
Carrières-sous-Poissy x   x    
Chanteloup-les-Vignes x        
Conflans-Sainte-Honorine x x x    
Ecquevilly x        
Les Mureaux x x     x
Meulan x x x    
Morainvilliers x        
Orgeval x x     x
Poissy x x   x  
Triel-sur-Seine x x x    
Vaux-sur-Seine x x      
Verneuil-sur-Seine x        
Vernouillet x        
Villennes-sur-Seine x   x x  

Deux sports, le football et le tennis, confirment leur classement au niveau national. Toutes les communes, sauf trois petites situées à proximité d’une ville plus importante, possèdent des terrains de football et des courts de tennis.

Onze villes disposent de terrains de basket-ball et sept de terrains de rugby, de handball et de volley-ball. Le tennis de table, ne nécessitant pas d’équipements de grande dimension et coûteux, est assez présent. La pratique du badminton est possible dans six communes.

Le golf est le huitième sport le plus pratiqué en France (les joueurs devant avoir une licence de la FFG). Parmi les nombreux parcours de notre région, seuls deux se situent dans notre territoire : l’un à Poissy-Bethemont, créé en 1989 dans un environnement boisé et vallonné, l’autre à Villennes-sur-Seine, sur d’anciens terrains agricoles, aménagés depuis 30 ans avec des buttes et de nombreux arbres. Le deuxième parcours se trouve en cet emplacement, non pas parce que ce sport, considéré longtemps comme élitiste avant l'apparition des golfs publics (comme le tennis autrefois), correspondrait bien à la population locale ; en fait, il a remplacé des activités agricoles en déclin, grâce à un maire très avisé qui n'a pas souhaité la construction de barres d'immeubles sur les terrains disponibles.

L’un des rares terrains de baseball yvelinois se trouve à Orgeval ; un club de cricket est actif aux Mureaux.

Les sports athlétiques

Aux deux sports qui sont à l’origine des jeux olympiques, nous avons ajouté un autre qui ne se pratique pas sur un plan horizontal mais verticalement. Deux utilisent des engins à deux roues ou à roulettes. Dans le dernier sport, la monture, qui est animale, est encore plus un athlète que son cavalier.

  athlétisme gymnastique escalade cyclisme roller-skating équitation
Achères x x x x    
Andrésy x x x x x x
Carrières-sous-Poissy x x     x  
Chanteloup-les-Vignes x x x x    
Chapet         x x
Conflans-Sainte-Honorine x x x x    
Ecquevilly   x       x
Evecquemont   x        
Les Mureaux x x   x x  
Médan           x
Meulan x x     x  
Orgeval       x x x
Poissy x x     x  
Triel-sur-Seine   x   x   x
Vaux-sur-Seine   x   x    
Verneuil-sur-Seine x x   x    
Vernouillet x x   x x x
Villennes-sur-Seine     x     x

La gymnastique et l’athlétisme (14ème et 15ème disciplines les plus pratiquées en France) sont très bien représentées. Ne sont pas comptabilisées ici les courses à pied, qui peuvent se pratiquer partout mais font l’objet d’une compétition annuelle dans de très nombreuses communes (12 Km de Carrières-sous-Poissy, Foulée chantelouvaise, Cross de Chapet, Course des berges à Conflans-Sainte-Honorine, Course des 10 côtes à Ecquevilly, Trail de Morainvilliers, Cross des Mureaux, Cross d’Orgeval, La Pisciacaise, Foulée trielloise, Cross de Verneuil, La Vernolitaine, Foulée villennoise). Une autre manifestation annuelle, Selle en Seine, organisée par le syndicat mixte SMSO, qui aménage et met en valeur les rives de la Seine et de l’Oise, propose plusieurs circuits traversant notre territoire aux cyclistes en VTC ou VTT.   

Les villes d’Achères, d’Andrésy, de Carrières-sous-Poissy, de Conflans-Sainte-Honorine et de Villennes disposent d’un mur d’escalade. Au moins 8 pistes de roller et/ou skating existent dans notre territoire. Il y a autant de poneys-clubs  et de centres équestres, permettant de s’initier à l’équitation ou de pratiquer ce sport, classé troisième en France.

Les sports aquatiques et nautiques

Nous avons regroupé les sports qui se pratiquent dans l'eau, le plus souvent celle d'une une piscine, et ceux qui mettent en œuvre une embarcation sur un plan d’eau. La localisation de ces activités dépend, pour les premiers, des investissements qui ont été faits par quelques communes, pour les autres de l’hydrographie de notre territoire, traversé par la Seine.

  natation plongée voile aviron canoë-kayak
Andrésy x     x  
Conflans-Sainte-Honorine x x x    
Les Mureaux x x x    
Meulan x     x x
Poissy x x   x  
Triel-sur-Seine     x    
Vaux-sur-Seine     x    
Verneuil-sur-Seine x x x   x
Villennes-sur-Seine       x x

Deux piscines gérées par la communauté urbaine l’étaient, auparavant, par la CA2RS (Andrésy et Verneuil). La piscine de Meulan est administrée par un syndicat de 19 communes, qui en a confié la gestion au groupe Vert Marine, comme pour celle de Conflans-Sainte-Honorine. Celle-ci dispose d’un espace de plongée, avec l’une des rares fosses françaises de 20 mètres. Deux autres piscines se trouvent aux Mureaux et à Poissy. Certaines proposent de l’aquagym et de l’aquacycling/aquabiking (vélo dans l’eau).

Certains clubs de voile, créés au bord de la Seine à la fin du XIXe siècle pour pratiquer le yachting, existent toujours à Conflans-Sainte-Honorine, aux Mureaux et à Triel. Un autre est actif à Vaux-sur-Seine. L’étang de la Grosse Pierre, plan d’eau de 55 hectares à Verneuil, est le lieu des activités de la Base Nautique de l’Ouest (BNO) : voile, planche à voile, paddle, canoë. Le kayak se pratique également, sur la Seine, à Meulan et, depuis peu, à Villennes.

L'aviron n'est pas réservé aux habitants des belles rives de la Seine

Des bras du fleuve, non utilisés par les navires marchands mais suffisamment larges pour que les yoles d’aviron puissent se croiser et se dépasser, sont le cadre verdoyant de l’évolution des rameurs de trois clubs situés à Andrésy, à Villennes (à l’origine, à Poissy) et à Meulan. Ce sport n’est donc pas lié à un type d’habitat mais les lieux, où il a pu se développer, avaient favorisé l’établissement de villégiatures par les Parisiens qui y venaient canoter.

Thomas Baroukh, qui a obtenu une médaille de bronze avec l'équipe française "quatre sans barreur poids léger" s'entraîne depuis plus de 18 ans au Cercle Nautique de Versailles. Celui-ci a pu être créé, en 1908, dans la ville royale grâce à la présence du Grand Canal dans le parc du château.


Les sports de tir

Deux sports de cette catégorie sont pratiqués dans notre territoire.

  tir à l’arc tir
Achères x  
Conflans-Sainte-Honorine x  
Les Mureaux x  
Meulan x  
Poissy x x

Il est possible de tirer à l’arc dans 5 communes, dont Poissy où se trouve aussi une association de tir sportif (20ème sport national) ; celle-ci propose plusieurs disciplines, dont certaines olympiques.

Les sports de combat

Sport de combat avec arme, comprenant plusieurs disciplines olympiques, l’escrime est proposée dans quatre villes.

Les principaux sports de combat sans arme sont très implantés dans notre territoire : sports de préhension, utilisant des techniques de saisie de l'adversaire afin de le projeter au sol ou de le contrôler à l'aide de prises de soumission et d'immobilisations (judo, lutte), sports de percussion où l’adversaire est frappé au moyen des membres antérieurs ou postérieurs (boxe, karaté, taekwondo). Divers arts martiaux, d’origine orientale, peuvent être pratiqués dans six communes. 

  escrime judo lutte
Andrésy   x  
Carrières-sous-Poissy   x  
Chanteloup-les-Vignes   x  
Conflans-Sainte-Honorine x x  
Ecquevilly   x  
Meulan   x x
Orgeval x x  
Poissy   x  
Triel-sur-Seine x x  
Vaux-sur-Seine   x  
Villennes-sur-Seine x x  
  boxe karaté taekwando arts martiaux
Achères x      
Andrésy   x x x
Carrières-sous-Poissy x     x
Chanteloup-les-Vignes x x x x
Conflans-Sainte-Honorine x      
Ecquevilly   x    
Les Mureaux x   x  
Meulan   x   x
Orgeval       x
Poissy x x    
Triel-sur-Seine   x    
Vaux-sur-Seine   x    
Verneuil-sur-Seine x x   x
Vernouillet x x    
Villennes-sur-Seine     x  

Deux des sports les plus représentés sont ceux classés en 4ème position au plan national (judo) et au seizième rang (karaté). Toutefois, la boxe dont nos champions s’entraînent à Chanteloup-les-Vignes et aux Mureaux, est pratiquée dans 6 autres communes urbaines, alors que ce sport ne comptait que 45 000 pratiquants en 2013, soit 44 fois moins que le football et 25 fois moins que le tennis.

La boxe, une école de la vie ?

Le champion olympique en or, Tony Yoka, est membre du club ACVL, dont le nom complet est «  Association pour l’amélioration des conditions de vie dans la ZAC La Noé ». La ville de Chanteloup-les-Vignes, anticipant sa victoire, l'avait désigné comme son ambassadeur aux JO. Il y a grandi depuis son arrivée, avec sa famille, en 1987 à l’âge de 5 ans. Le champion a promis d’aller à la rencontre des jeunes des quartiers pour échanger avec eux. Il pourra témoigner comment son sport peut leur transmettre des valeurs de respect, de dépassement de soi, de maîtrise et d'endurance et à certains de changer de cadre de vie.  

Lorsque son prédécesseur Christophe Tiozzo a créé son académie en 2008, il a précisé : « Rien à voir avec la "bagarre" ou les bastons qui opposent souvent les jeunes des cités. En apprenant à canaliser son énergie, à maîtriser son geste, on retrouve peu à peu confiance en soi. En fréquentant un club, en écoutant les conseils d'un entraîneur, on s'habitue à respecter des règles. » Même ceux qui n'apprécient pas la boxe peuvent reconnaître son rôle dans l'insertion sociale et professionnelle.


La lutte gréco-romaine et la lutte libre peuvent être pratiquées dans un seul club de notre territoire : l’AVSL Lutte Meulan, qui a obtenu de beaux succès dans diverses régions françaises. S’y entraînant avec son fils Mateo, le directeur de notre publication a pu ainsi qualifier cette activité : « Vivre le sport avec mon fils me donne un coup de jeunesse et me pousse à me tenir en forme avec sagesse ».

Les sports dans l’actualité locale

Au cours des 12 derniers mois, les  sujets traités par le J2R montrent une grande diversité des évènements sportifs :
- Arts du cirque, en particulier, haute voltige avec la compagnie Biosph’Air, à Chanteloup-les-Vignes ;
- Rencontre avec un coureur à pied vétéran, champion des Yvelines, président du VAC Athlétisme (Verneuil) ;
- Le tournoi du club de football américain « les Lycans » des Mureaux ;
- Les championnes départementales du club  VO2 Rives de Seine ;
-  Tony Yoka, champion du monde de boxe amateur super-lourds, ambassadeur de la ville de Chanteloup-les-Vignes pour les JO de Rio ;
- La boxeuse Gaëlle Amand a remporté la ceinture WBC International des poids plumes ;
- Succès du triathlon des Mureaux à l’Île de Loisirs du Val-de-Seine ;
- Le tournoi des étoiles de handball de Triel, avec une trentaine de clubs de toute la France ;
- Victoire des "petits" Sangliers du Rugby Club Triel-Les Mureaux ;
- L’organisation de la première édition d’un trail urbain nocturne à Triel par l'association Run en Seine 78 ;
- Un joueur de l’Olympique Foot Club des Mureaux qualifie l’Île-de-France lors de la demi-finale de Coupe des Régions UEFA ;
- La marche nordique avec l'association « Pousse-cailloux » d'Andrésy ;
- Deux titres aux championnats d’Île-de-France de cross pour VO2 Rives de Seine, dont 6 athlètes ont été qualifiés pour les championnats de France ;
- Astrid Guyart, escrimeuse qualifiée pour les JO de Rio, a animé une séance de découverte de l’escrime à Triel ;
- Après une défaite hivernale contre Saint-Quentin-en-Yvelines, victoire écrasante du Rugby Club de Triel-Les Mureaux contre le stade de Reims ;
- Les 12 km de Carrières-sous-Poissy, épreuve inscrite au challenge des Yvelines ainsi qu'au challenge des 2 Rives de Seine ;
- Réouverture de la patinoire de Mantes-la-Jolie ;
- Les bons résultats de l’association Vexin Seine Lutte de Meulan-Les Mureaux ;
- 26  trophées ont été décernés par la CAMY aux jeunes espoirs du sport mantais ;
- La Course des berges a réuni 1200 participants à Conflans-Sainte-Honorine ;
- Le club de lutte AVSL a fait une belle prestation à Dreux ;
- Après une défaite à l'extérieur, le Ruby Club de Triel Les Mureaux se relance ;
- Au Cross international des Mureaux, le vainqueur du cross court masculin est devenu champion départemental ;
- La Frappadingue, une course d’obstacles déjantée dans la nature de l'Île de Loisirs du Val de Seine ;
- Le club VO2 Rives de Seine s’est fait connaître dans plusieurs rencontres d’athlétisme dans différentes régions de France ;
- Une ancienne membre du club d'aviron de Meulan-Hardricourt-Les Mureaux a fait partie d’une équipe qui a remporté une médaille d'or aux Jeux méditerranéens de plage, en Italie ;
- La Friend’s Cup au golf de Villennes-sur-Seine ;
- Inauguration de quatre nouveaux courts de tennis et d’un club-house à Triel ;
- Un combat entre des dirigeants du Boxing Amical des Mureaux a provoqué sa scission ;
- Succès de la Foulée trielloise, sous un chaud soleil.

Si vous considérez que d’autres sports que ceux qui ont été traités, notamment l’athlétisme, le rugby et la boxe, méritent d’être mieux connus, vous pouvez y contribuer, en communiquant au J2R des informations sur les évènements prochains ou récents, relatifs à vos activités sportives et aux clubs, où vous les pratiquez.

Associations intercommunales et organisations municipales

Depuis quelques années, certains clubs sportifs ont cherché à atteindre une taille suffisante en couvrant plusieurs communes, parfois au delà des limites communautaires, ou bien en se situant au niveau de l’une des communautés d’agglomération, fusionnées dans GPS&O au début de l’année 2016. Ce dernier cas est  celui de la première association  de la liste suivante :
- VO2 Rives de Seine (course à pied à Villennes-sur-Seine, Orgeval, Médan, Chanteloup-les-Vignes, Morainvilliers et Triel-sur-Seine) ;
- MLSGP78 Rugby (Maisons-Laffitte, Saint-Germain, Poissy) ;
- Aviron-Club de Villennes-Poissy ;
- Rugby Club de Triel-Les Mureaux ;
- Cercle d’Escrime Orgeval-Villennes ;
- Vélo-Club d’Orgeval-Villennes ;
- Football Club de Villennes-Orgeval ;
- Aviron Meulan-Les Mureaux-Hardricourt ;
- Union Tennis de table Meulan-Les Mureaux.

La plupart des communes se sont dotées d’un service des sports, certaines ayant créé un office municipal des sports et/ou une école municipale des sports. Marquant bien une de ses spécificités sportives, la ville des Mureaux lance son école municipale de boxe pour les enfants de 6 à 14 ans, « afin de préparer les champions qui marqueront les jeux olympiques de 2024 ».

Le palmarès des villes les plus sportives

Nous avons classé les villes de notre territoire en fonction du nombre de sports pratiqués. Quelques représentants de communes qui auraient pu monter sur le podium feront remarquer que certains de leurs sports ne figurent pas dans notre liste ou ont été regroupés sous une même rubrique. Ce classement donne, néanmoins, une évaluation de la diversité de l’offre sportive.

C’est la ville de Meulan-en-Yvelines qui obtient la médaille d'or avec 19 sports : à côté des disciplines classiques, elle dispose d’une piscine et il est possible de naviguer en aviron, en canoë ou en kayak sur la Seine ; divers sports de combat, en particulier la lutte mais pas la boxe, peuvent y être pratiqués de même que le tir à l’arc. Trois villes se retrouvent sur la deuxième marche, avec 17 sports : Andrésy, Conflans-Sainte-Honorine et Poissy. Les suivantes du classement, proposant plus de 10 sports, sont Les Mureaux (16), Verneuil-sur-Seine (15), Chanteloup-les-Vignes et Triel-sur-Seine (14), Achères, Vernouillet et Villennes-sur-Seine (12), Carrières-sous-Poissy (11). Sur décision de l’arbitre, grâce au triathlon, la médaille d’argent est attribuée à Poissy et celle de bronze est partagée entre Andrésy, Conflans et Les Mureaux.

Faites du sport, en famille !

Vous pouvez participer, du 10 au 18 septembre, à l’opération nationale Sentez-Vous Sport ; destinée à promouvoir le sport pour tous, elle est organisée par le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF). De nombreuses animations et conférences seront proposées, afin de sensibiliser le plus grand nombre aux bienfaits de l'activité physique et sportive régulière, en de nombreux lieux (dans les Yvelines, à Versailles, à Viroflay et à Trappes).

Pour prolonger les Jeux olympiques dans une ambiance familiale, participez à l’une des deux manifestations, organisées le samedi 10 septembre :

- les Olympiades en famille à Villennes-sur-Seine ;

- la Fête du sport à Andrésy.

Ces deux villes résidentielles de 5300 et 12 000 habitants promeuvent aussi bien le sport que la culture. 12 à 17 des activités de notre liste peuvent être pratiquées dans leurs stades, leurs gymnases et leurs espaces naturels, en particulier sur la Seine. Toutefois, aucune ne dispose d’un club de boxe !

 


Les 20 sports les plus pratiqués en France
 

Ce classement, publié sur le site http://www.educnaute-infos.com, a été établi à partir d’informations fournies par le ministère des Sports pour l'année 2012. Il est basé sur le nombre de licenciés dans les différentes fédérations sportives.

 

Sports
 

Nombres de licenciés

1

football

1 973 260

2

tennis

1 111 316

3

équitation

706 449

4

judo

603 896

5

basket-ball

475 465

6

handball

470 590

7

rugby

457 018

8

golf

422 761

9

canoë-kayak

376 122

10

sports sous-marins

305 280

11

pétanque

297 512

12

voile

292 162

13

natation

289 558

14

gymnastique

286 798

15

athlétisme

241 835

16

karaté

226 222

17

randonnée

223 147

18

tennis de table

190 539

19

badminton

163 956

20

tir

154 289

Toutefois, de nombreux sports sont pratiqués sans adhésion à un club, entraînant la prise d’une licence. Selon le ministère des Sports, qui a réalisé une enquête en 2010, "Près de deux personnes sur trois âgées de 15 ans et plus déclarent avoir pratiqué, au cours des douze derniers mois, une ou plusieurs activités physiques ou sportives, au moins une fois par semaine. Cette proportion est encore de 43 % pour celles qui pratiquent de manière intensive, c'est-à-dire plus d'une fois par semaine". Les quatre activités les plus pratiquées étaient la marche, la  natation, le cyclisme, le jogging-footing.

 

V240816

Publicité